As pire ateur

Publié le par maguy

           




Je dois dire que j’ai de la chance d’avoir un Chéri qui ne rechigne (presque) jamais à aider aux « corvées ménagères » (ce qui n’a pas toujours été le cas mais ceci est une autre histoire que je vous raconterai peut-être (si vous êtes sages !!)). Cependant, il prend très rarement l’initiative (ce serait trop beau). C’est donc moi au moyen d’allusion plus ou moins explicites (« L’herbe aurait bien besoin d’être coupée, dis donc ! » « Qu’est-ce que les vitres sont sales ! ») qui lui indique généralement les tâches à effectuer. Et lorsque par miracle, il se décide à une action spontanée, ça donne ….ce qui va suivre.

 

Temps : hier soir

Lieu : le salon

Action : moi, entrant, totalement épuisée (saleté d’heures supp !), Chéri assis sur le canapé en train de lire le journal.

 

Chéri : Bonsoir, ma chérie, tu as l’air crevée !

 

Moi (m’effondrant sur le fauteuil) : Humpf !  (puis avisant l’air ravi de Chéri) Quoi ?

 

Mon Chéri continue à m’observer d’un air béat.

 

Moi (légèrement énervée) : Eh bien quoi, qu’est-ce qui se passe ? Qu’est-ce que tu as à me fixer avec cet air idiot ?

 

Chéri : Tu ne remarques rien ?

 

Moi (me tournant de tous les côtés afin d’observer la pièce) : Heu, non.

 

C. : Cherche encore !

 

M. : (après une observation minutieuse du sol au plafond) : Non, je ne vois rien !

 

C. : Ah, tu vas être fière de moi quand tu sauras ce que j’ai fait !

 

M. (méfiante) : Pourquoi, qu’est-ce que tu as fait ?

 

C. (très fier) : J’ai passé l’aspirateur !!

 

M. : Quand ?

 

C. : Là, tout à l’heure ! Je sais que tu as des horaires de dingue, cette semaine et j’ai pensé que tu serais trop fatiguée le soir pour le faire. Alors, voilà !

 

M. : Mais tu l’as passé où ?

 

C. : Eh bien, ici, dans la salle à manger, dans la cuisine, dans la chambre, partout !

 

Je me lève et commence à inspecter les différentes pièces. Au bout de deux minutes, ma conviction est faite et je déboule comme une furie dans le salon.

 

M. : Ha, ha, très drôle ! Mais la prochaine, choisis une autre semaine pour ce genre de blague parce que là, tu vois, je ne suis pas trop d’humeur !

 

C. : Quoi ? Mais de quoi tu parles ?

 

M. : Et dire que l’espace d’un instant j’ai vraiment cru que tu avais passé l’aspirateur ! Non mais, quelle idiote !

C. : Mais j’ai vraiment passé l’aspirateur ! Tu dois bien voir que c’est beaucoup plus propre qu’avant !

 

M. : Justement, non !

 

C. : Comment ça, non ?

 

M. : Viens avec moi !

 

Après une visite de la maison et il faut se rendre à l’évidence : rien n’a changé : la salle à manger est aussi poussiéreuse que la veille, dans la cuisine, les miettes n’ont pas disparu, etc.

 

Chéri : Mais c’est incroyable ! Pourtant, je te jure que j’ai vraiment passé l’aspirateur ! Qu’est-ce qui a bien pu arriver ?

 

Je m’apprête à lui lancer une réplique cinglante lorsque, tout à coup, je commence à entrevoir ce qui s’est passé.

 

Moi : Attends, attends ! Est-ce que tu as passé l’aspirateur avec MON aspirateur ?

 

Chéri : Non, avec celui de la voisine. Evidemment que j’ai pris ton aspirateur, celui qui est dans le placard !

 

M. : Alors, tout s’explique. Oui, c’est évident !

 

C. (agacé) : Ca t’ennuierait mettre des sous-titres pour ceux qui n’auraient pas compris ?

 

M. : Lorsque tu t’es servi de l’aspirateur, tu n’as pas remarqué un voyant en bas à droite ?

 

C. : Si, peut-être.

 

M. : Et ce voyant était allumé.

 

C. : Ah, oui, maintenant je me rappelle mais j’ai pensé que ce n’était pas important.

 

M. : Chéri, je vais t’apprendre quelque chose : un aspirateur, c’est comme une voiture, lorsqu’un voyant s’allume, c’est important !

 

C. (sarcastique) : Et ça veut dire quoi : que l’aspirateur n’a plus d’essence, que sa batterie est à plat ?

 

M. : Non, ce voyant s’allume lorsque le sac de l’aspirateur est plein.

 

C. : Le sac ? Quel sac ?

 

M. : Celui qui recueille la poussière !

 

C. : Ah ? Dans l’aspirateur, la poussière va dans un sac ? Je ne savais pas !

 

M. : Qu’est-ce que tu croyais ? Que dans l’aspirateur, la poussière se désintégrait et qu’elle était envoyée dans une autre dimension ?

 

C. : Et qu’est-ce qui se passe quand le sac est plein ?

 

M. : L’aspirateur ne fonctionne plus, il n’aspire quasiment plus rien.

 

C. : Attends, tu es en train de me dire que je me suis fait ch… à passer l’aspirateur dans toute la maison et tout ça pour rien !

 

M. : J’en ai bien peur !

 

C. (dégoûté) : C’était bien la peine !

 

M. : Mais j’ai une bonne nouvelle pour toi : hier, j’ai acheté des sacs aspirateurs tout neufs. Je vais en mettre un nouveau dès ce soir dans l’aspirateur ce qui fait que demain soir , tu pourras me faire une surprise en nettoyant toute la maison. Et cette fois, l’aspirateur marchera du feu de dieu !

 

 

Commenter cet article

Marielle 22/11/2008 06:13

Une bonne crise de rire après une nuit blanche... Justement mon chéri a dit qu'il serait bien de passer l'aspirateur, une petite vérification s'impose avant d'aller se coucher...

maguy 23/11/2008 00:51


Oui, je crois que tu fais bien. D'un autre côté, des gaffes de ce genre sont rarissimes : il n'y a que mon chéri pour passer un aspirateur qui n'aspire rien et trouver ça tout à fait normal :D


Françoise 15/11/2008 13:07

oui j'avais bien vu ! j'aurais dû parier : j'aurais gagné ! mais tu es géniale Maguy, géniale vraiment et je t'assure çà fait un bien fou ! merci et ne change rien (mais je sais que çà relèverait de l'impossible hihihihihi !!!!) grosses bises

maguy 16/11/2008 00:46


Là, je suis d'accord ! Merci pour tous tes gentils messages. Bisous.


Françoise 14/11/2008 21:41

j'hallucine ! si si j'hallucine (j'ai décidé de rattraper mon retard de n'être jamais venue .... ) et je suis ptdr ! grave ! c'est ta vie ? j'en rêve d'une vie comme çà moi ah mais j'y pense tu es sûrement toute jeune ..... bibizzz

maguy 15/11/2008 00:00


Aaah, disons que je suis entre la vingtaine et la trentaine. Bisous


maria 03/11/2008 13:57

très drôle cette petite tranche de vie quotidienne...

maguy 03/11/2008 23:58


Merci Maria