Sortie vélo

Publié le par maguy

Il fait un temps magnifique cet après-midi-là. Mon Chéri et moi décidons d’en profiter pour faire une longue balade à vélo.

 

Chéri : C’est bon, tu es prête ?

 

Moi : Oui, c’est bon, on peut y aller.

 

Mon Chéri monte sur son vélo.

 

Moi : Attends ! J’ai oublié de vérifier s’il y avait assez d’air dans mes pneus !

 

Chéri : Et c’est vraiment important ?

 

Moi : Mais évidemment ! C’est beaucoup plus pénible de rouler avec des pneus qui ne sont pas assez gonflés.

 

Je m’accroupis et je commence à tâter les pneus du vélo.

 

Moi : Non, je crois qu’il ne sont pas assez gonflés. Attends, je vais chercher la pompe.

 

Quelques minutes plus tard, après regonflage des pneus, nous sommes prêts à partir.

 

Moi : Attends ! Je vais juste poser ma veste.

 

Chéri : Ah non !

 

M. : Mais si, il fait chaud dehors et j’ai déjà trop chaud.

 

C. : C’est ça, et dans deux cents mètres, tu vas faire demi-tour pour revenir la chercher parce que tu as froid.

 

M. : Mais là, j’ai trop chaud !

 

C. : Tu n’as qu’à te la nouer autour de la taille.

 

M. : Ah oui, bonne idée.

 

C. : Bon, cette fois-ci, on peut y aller ?

 

M. : Oui, oui …non, attends je vais chercher une bouteille d’eau.

 

C. : Mais c’est pas vrai, c’est pas vrai !

 

Je fonce dans la maison pour aller chercher l’eau.

 

Chéri :  Dépêche-toi !

 

Quelques minutes plus tard

 

Chéri : Mais qu’est-ce que tu fabriques ? 

 

M. : Je cherche les barres de céréales, je ne les trouve pas. (Encore quelques minutes) Bon, je pense qu’il n’y en a plus. On a dû oublier d’en acheter.

 

Je ressors de la maison.

 

M. : Cette fois-ci, ça y est, on peut y aller.

 

C. : Non, attends, j’entends le téléphone.

 

Mon Chéri rentre dans la maison en courant. Je l’attends dehors. Les minutes passent. Enfin, un bon quart d’heure après, il réapparaît.

 

Chéri : Excuse-moi, c’était ma sœur au téléphone et…

 

Moi : Bon, on y va maintenant, tu me raconteras ça plus tard. Pourquoi est-ce que tu as tant traîné ? C’est incroyable, à cause de toi, on ne peut plus faire le grand tour, il fera nuit avant qu’on soit rentrés !

Publié dans Les loisirs

Commenter cet article

Françoise 14/11/2008 22:13

inimaginable ... c'est vraiment ouf chez vous !

maguy 14/11/2008 23:56


Tu trouves ?


10Fraction 27/10/2008 18:25

l'expérience personnelle me dit que ce n'est point là une fiction :-)))

maguy 28/10/2008 00:35



Non, non c'est bien la réalité !



Tristana :0125: 26/10/2008 21:39

rhô quand même le pauvre!biz=)

maguy 27/10/2008 10:59



C'est vrai que j'ai été un peu de mauvaise foi sur ce coup-là. Cependant, toutes mes "bêtises" ont dû durer environ dix minutes tandis que lui est resté plus d'un quart d'heure au téléphone avec
sa soeur qui n'avait rien d'important à lui dire, donc ma remarque n'est pas si fausse (même si, comme il me l'a fait remarquer plus tard, c'est de ma faute si nous étions encore à la
maison quand le téléphone a sonné).
Merci pour ton com et bisous