Secrets de famille

Publié le par maguy

Hier soir, au salon

 

Moi : Chéri, tu te souviens que nous allons au restaurant demain pour la fête du départ à la retraite de ma mère ?

 

Chéri : Demain ? Ah zut, ça m’était complètement sorti de la tête. En même temps, tu avais à peine évoqué le sujet, non ? Je dirais que tu ne me l’a rappelé que trois fois par jour depuis deux semaines.

 

Moi : A ce propos, avant d’y aller demain, il y a quelques petites chose qu’il faut que tu saches.

 

Chéri : Quel genre de choses ?

 

Moi : Disons des espèces de secrets de famille à connaître sous peine de gaffer irrémédiablement.

 

C. : Ah, vous avez un terrible secret de famille ? Un meurtre caché, c’est ça ? Ou alors peut-être un enfant adopté dont la mère naturelle vous fait chanter ?

 

M. : Oh là, du calme, on n’est pas dans Dallas non plus. Non, en fait, c’est plutôt des petites choses dont il ne faut pas parler parce que tout le monde n’est pas au courant.

 

C. : Comme quoi par exemple ?

 

M. : Eh bien, par exemple, mon grand-père ignore que ma cousine Laure vit avec un homme divorcé de quinze ans de plus qu’elle et qui a deux enfants.

C. : Personne ne l’a prévenu ?

 

M. : N’oublie pas qu’il a 86 ans et qu’il est  un peu étroit d’esprit  sur certains sujets.

 

C. : Donc je ne parle pas de l’ami de Laure.

 

M. : Et surtout pas non plus des enfants.

 

C. : C’est tout ?

 

M. : Non. Mon grand-père ne sait pas non plus que ma cousine Béa vit avec un Tunisien.

 

C. : Quoi, parce qu’en plus, il est raciste ?

 

M. : Non, je n’irai pas jusque là mais c’est vrai qu’il.. enfin … il n’est pas au courant, voilà.

 

C. : Donc je ne parle pas d’Eric non plus ?

 

M. : Si, tu peux parler d’Eric mais ne parle pas de la Tunisie. Par exemple, abstiens toi de demander : « Alors est-ce qu’Eric compte bientôt retourner en Tunisie, histoire de revoir son pays natal ? »

 

C. : Et cette fois-ci c’est tout ?

 

M. : Non, il reste le pire.

 

C. : Ah, parce qu’il y a pire encore ?

 

M. : Oui. Ma mère a invité son oncle et son cousin à sa fête.

 

C. : Et alors ?

 

M. : Et alors ces deux-là sont de grands ennemis depuis des temps immémoriaux. Déjà avant ma naissance, ils étaient brouillés.

 

C. : Pourquoi ?

 

M. : Personne n’est sûr mais il y a trois versions. Selon la première, le cousin aurait il y a très longtemps tué tous les lapins de l’oncle. Une autre version serait que la sœur du cousin aurait volé le fiancé de la fille de l’oncle. Et enfin, certains parlent aussi d’un terrain qui se serait trouvé dans la succession de mon arrière-grand-père et dont la valeur…

 

C. : Arrête, arrête, je ne veux pas en savoir plus. Mais, donc ils sont fâchés depuis des lustres et on n’a jamais pu les réconcilier depuis ?

 

M. : Jamais.

 

C. : Et demain, comment ça va se passer ? Ils vont arriver tous les deux avec leurs révolvers et se battre en duel ?

 

M. : Non, quand même pas. Ils vont simplement rester chacun à un bout de la pièce et faire comme si l’autre n’existait pas. Et pour éviter le scandale, personne ne parlera de l’un à l’autre et inversement.

 

C. :  C’est très compliqué tout ça. Tu devrais peut-être me faire des fiches pour que je n’oublie rien.

 

M. : Mais non, tout va bien se passer si tu tournes sept fois ta langue dans ta bouche pour chaque mot que tu veux prononcer.

 

C. : Une dernière question : ton grand-père sait qu’on n’est pas mariés ?

 

M. : Non… euh si bien sûr qu’il le sait.

 

C. : Ah.

 

M. : Mais évite quand même d’y faire allusion demain : une crise cardiaque en pleine fête, ça ficherait un peu tout par terre.

 

Publié dans La famille

Commenter cet article

Docteur Maman 02/11/2008 17:09

Elle est vraiment géniale ta famille. Vous ne seriez pas un peu corses par hasard?En tout cas je me régale vraiment de tes histoires! :o)

maguy 03/11/2008 11:55


Non,nous ne sommes pas corses même si je comprends que tu puisses le penser. (Moi aussi lorsque j'ai lu Astérix en Corse, j'y ai trouvé certaines ressemblances).
Bisous