Jeune fille et mademoiselle

Publié le par maguy

Chargée comme une mule, je débarque dans la cuisine.

 

Moi : Chéri, tu peux m’aider à sortir les courses de la voiture ? Il reste encore quelques sacs.

 

Très serviable, Mon Chéri se dirige vers la voiture et revient peu après, portant le reste des sacs.

 

Chéri : Mais qu’est-ce qui se passe aujourd’hui ? Il y a beaucoup plus de produits que d’habitude.

 

Moi : Oui, peut-être un peu, c’est possible.

 

Je continue l’opération déballage-rangement des aliments. Mon Chéri s’approche pour m’aider.

 

Moi : Non, ce n’est pas le peine, je peux m’en sortir toute seule, tu sais.

 

Chéri : Mais ça ne me dérange pas, je n’ai rien de spécial à faire. Et comme ça, ce sera plus vite fini.

 

Quelques minutes plus tard

 

Chéri (sortant plusieurs fromages d’un sac) : Mais enfin qu’est-ce que c’est que tout ça ?

 

Moi : Du fromage.

 

Chéri : Oui, j’avais bien remarqué, mais…

 

Mon Chéri s’attaque au sachet à côté qui contient lui aussi du fromage en grande quantité.

 

Chéri : Mais enfin quoi ? Tu donnes une raclette-party cette semaine et je ne suis pas au courant ?

 

Moi : Mais non.

 

C. : Alors, tu veux ouvrir une fromagerie ici ?

 

M. : Ne sois pas stupide.

 

C. : Mais explique-toi voyons. Pourquoi as-tu acheté tous ces fromages ? Tu veux sponsoriser les produits laitiers ?

 

M. : Non, je… c’est vrai qu’on ne mange pas assez de produits laitiers. Tu sais, ça contient du calcium, c’est excellent pour les os. Le médecin a dit un jour à ma grand-mère que c’était sûrement à cause de sa grande consommation de fromage qu’elle n’avait pas d’ostéoporose.

 

C. : Et c’est pour ça que tu as acheté tellement de fromage qu’on n’aura pas assez de place dans le frigo pour tous les mettre ?

 

M. : Mais si, il suffira de pousser un peu le reste, voilà tout.

 

C. : Et pourquoi as-tu limité les produits laitiers aux fromages ? Pourquoi n’as-tu pas acheté aussi plus de yaourts et de lait, toi qui répètes toujours que le fromage est le plus gras des produits laitiers ?

 

M. : Eh bien, je…

 

C. : Et si tu ne me donnais plutôt la vraie raison ?

 

M. : C’est à cause du vendeur de la fromagerie.

 

C. : Pardon ? Ne me dis pas que c’est parce qu’il est jeune, beau et sexy comme ce nouveau pharmacien chez qui tu es allé six fois en deux jours ?

 

M. : Non, pas du tout. Ce vendeur-là n’était pas vraiment beau. Il n’était même pas jeune, en fait.

 

C. : Alors, qu’avait-il de spécial ?

 

M. : Si je te le dis, tu vas encore te moquer de moi.

 

C. : Ca ne m’étonnerait pas.

 

M. : Alors je ne te le dirai pas.

 

C. : D’accord, je te promets de ne pas me moquer de toi.

 

M. : Juré ?

 

C. : Juré-craché.

 

M. : Bon, voilà ce qui s’est passé. Au rayon fromagerie du supermarché, il y avait plusieurs personnes dans la file d’attente. Et là, le vendeur s’approche et dit : « Alors, c’est à qui le tour ? A la jeune fille ? » Au début, je n’étais pas sûre qu’il s’adressait à moi mais tout de suite après il s’est penché vers moi et m’a dit : « Alors, ce sera quoi, mademoiselle ? » Et c’est là, que j’ai craqué et que j’ai pris de presque tous les fromages de la vitrine.

 

C. : Mais je ne comprends toujours pas pourquoi.

 

M. : Mais enfin, tu as bien entendu ce que je t’ai dit ? Il m’a appelé jeune fille et mademoiselle !

 

C. : Et alors ?

 

M. : Et alors, c’est la première fois que quelqu’un m’appelle comme ça depuis au moins 3 ou 4 ans. La première fois qu’une vendeuse m’a appelée madâââme, j’ai failli faire une crise cardiaque. Je me suis progressivement faite à l’idée que c’était la fin de ma jeunesse, de mon innocence, tout ça… Et voilà un homme qui trouve que j’ai encore l’air d’une jeune fille !

 

C. : Pff, mais ce n’est pas possible, ce que tu es naïve !

 

M. : Qu’est-ce que tu veux dire ?

 

C. : Tout ça, c’était des boniments pour que tu achètes sa marchandise !

 

M. : Tu crois ?

 

C. : Mais c’est évident ! Il t’aurait appelé « votre Altesse » s’il avait pensé que ça te ferait acheter plus de fromages.

 

M. : Oh, le sale hypocrite ! Je vais y retourner et lui balancer tous ces fromages à la tête !

 

C. : Ah, non, surtout pas ! Tu t’es déjà ridiculisée une fois aujourd’hui, ça suffit !

 

M. : Mais alors, qu’est-ce qu’on va faire de tous ces fromages ?

 

C. : Il aurait peut-être fallu réfléchir à ça avant de les acheter.

 

M. : Je sais ! Il suffit de dire que ce sont nos cadeaux de Noël et de les offrir à tout le monde !

 

C. : Oui, excellente idée, comme ça l’année prochaine on ne sera plus invités nulle part, surtout que si on les garde jusqu’au 24, les fromages vont avoir une belle odeur bien forte !

 

M. : Mais alors qu’est-ce qu’on va en faire ?

 

C. : On trouvera déjà une solution. Mais la prochaine fois, je t’en supplie, réfléchis avant d’acheter !

 

M. : Mais moi, au moins, je n’ai pas acheté deux kilos du légume que je déteste le plus uniquement parce que la vendeuse avait une belle poitrine et un décolleté plongeant !

 

Publié dans Dans la cuisine

Commenter cet article

Justyne 10/12/2008 08:35

Oui mlle, j'adore et mme encore plus! c'est pour le 29/08/09!!! Whaou!!!

maguy 11/12/2008 00:31


D'avance, félicitations !!


Line/Ptasy 10/12/2008 04:26

Ah la la, vous semblez vous laisser influencer facilement toi et ton chéri. (rire)

maguy 11/12/2008 00:23



Oui, c'est vrai, malheureusement.



Main verte 09/12/2008 14:32

Bonjour, je découvre. J'ai cru lire "chéri", j'espère que ce n'est pas le même !

maguy 10/12/2008 00:49


Non, je ne crois pas.


Justyne 09/12/2008 13:11

Trés beau récit MADEMOISELLE!

maguy 10/12/2008 00:51


Merci Mademoiselle (et bientôt Madame, non ?)


indigowoman 09/12/2008 13:07

comme quoi on succombe vite, qd un venderu ou une vendeuse, nous fait un peu de charme, alors que leur unique but, la plupart du temps c'est de vendre !!! en tout cas, vous avez un super stock de fromage, c'est clair, hihi...j'adore ton blog,gros bisous...

maguy 10/12/2008 00:43


Oui, surtout quand il ou elle nous dit exactement ce qu'on a envie d'entendre... Et le stock va bientôt diminuer, car on va essayer d'en refiler une bonne partie à la famille !