Matrix

Publié le par maguy

Mon Chéri a fait des études supérieures de mathématiques. Il reçoit à la maison une revue qui y est exclusivement consacrée. Comme les maths ont souvent été synonymes de cauchemar pour moi, j’évite généralement ce magazine comme la peste. Cependant, j’ai décidé de faire un effort, histoire d’avoir l’air moins bête lors des discussions mathématiques et interminables qui sont monnaie courante dès qu’il invite des collègues à la maison.

Moi : Chéri, peux-tu me passer ta revue de maths ? J’aimerais la lire.

 

Chéri (surpris) : Pourquoi ?

 

Moi : Je ne sais pas, il y a sûrement des articles intéressants puisque tu te jettes dessus chaque fois qu’elle arrive !

 

Chéri : Je ne suis pas sûr que ça t’intéresserait, toi !

 

M. : Et pourquoi pas ?

 

C. : Voyons… parce que la dernière fois que tu as fait des maths, Chirac venait d’être élu président ?

 

M. : Et alors, j’ai tout de même fait des maths jusqu’en terminale, je ne suis pas si stupide !

 

C. : Je n’ai pas dit ça, mais…

 

M. : Mais quoi ? Allez, passe-moi ta revue, je te la rendrai !

 

Très sceptique, Mon Chéri me tend sa revue. Je prends un article et commence à lire.

 

Chéri : Alors, c’est bien?

 

M. : Oui, très bien !

 

C. : Et de quoi ça parle ?

 

M. : Heu… (après avoir relu le titre)… des « nilpotents et diagonalisables ».

 

C. : Et qu’est-ce que ça raconte de beau ?

 

M. : Eh bien, euh…

 

C. (souriant) : Je parie que tu n’as pas compris un seul mot de ce que tu as lu !

 

M. (vexée) : Et tu pourrais peut-être m’expliquer au lieu de te moquer de moi !

 

C. : D’abord, il faut savoir ce qu’est une matrice : ça te dit quelque chose ?

 

Et tout de suite me reviennent en mémoire des images du film d’hier soir : Matrix : le beau Keanu Reeves, les lunettes et les longs manteaux noirs, les scènes de combats où les gens flottaient dans les airs comme en état d’apesanteur…

 

M. : Oh oui, oui, attends, que disait Laurence Fishburne déjà ? Ah,oui ! C’est la simulation d’un monde imaginaire destiné à nous maintenir sous contrôle jusqu’à ce que nous soyons tous transformés en ..piles.

 

C. : Oui, je vois ….Et mathématiquement parlant ?

 

M. : Pftt !

 

C. : Bon ,alors .. soient A un ensemble, n et p deux entiers naturels, la matrice…

 

M. : Là je t’arrête tout de suite, n’oublie pas que ce n’est pas à un de tes amis mathématiciens que tu parles. En fait, si tu commences à utiliser des lettres, je ne vais plus rien comprendre. Depuis le collège, je suis une traumatisée des x : lorsque je voyais un x dans un calcul, ça me bloquait complètement. Et je ne te parle même pas des cas où il y avait plusieurs x et des y.

 

C. : Eh bien, une matrice à n lignes et p colonnes…

 

M. : Ttt-ttt ! Pas de lettres, j’ai dit !

 

C. : Bon, ben c’est un tableau avec des nombres dedans.

 

M. : Ben voilà, là c’est clair !

 

C. : Et une matrice nilpotente est une matrice dont une puissance est égale à la matrice nulle.

 

M ; :Et voilà, il recommence à parler chinois !

 

C. : Tu prends ta matrice, tu la multiplies par elle-même un certain nombre de fois et ça donne un tableau avec que des zéros dedans !

 

M. : Et comment tu multiplies ta matrice par elle-même ?

 

C. : Si tu as A une matrice de type (m,n) et B….

 

M. : Au secours, il recommence avec ses lettres !!

 

C. : Tu prends les différents nombres du tableau, tu les multiplies et les additionne entre eux selon des calculs très compliqués.

 

M. : Ca va, j’ai compris, laisse tomber !

 

C. : Oui, je crois que c’est mieux.

 

Fin de la discussion pendant 5 minutes. Puis j’éclate de rire.

 

C. : Qu’est-ce qu’il y a ?

 

M. : Non, je viens de revoir une scène du film d’hier, tu sais quand Morpheus explique à Néo ce qu’est la Matrice. J’imagine le dialogue :

_ Alors Néo, tu veux savoir ce qu’est la matrice

_ Oh oui, Morpheus, dis-le-moi.. 

Ta-ta, musique, suspense insoutenable…

_ Alors soient A un ensemble, n et p deux entiers naturels…

Et c’est là que les gens seraient partis en courant ou se seraient endormis.

 

Publié dans Maths à gogo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article