La tisane

Publié le par maguy

La scène se passe il y a environ un an. Mon Chéri rentre tout justes du travail et avec l’esprit d’observation affûté qui me caractérise, je remarque tout de suite son teint pâle, ses yeux un peu rouges et son air fatigué.

 

Moi (inquiète) : Chéri, qu’est-ce qui se passe, ça ne va pas ?

 

Chéri (articulant péniblement) : Ne t’inquiète pas, ce n’est rien, j’ai juste un peu mal à la gorge, c’est tout.

 

Moi : Non, ce n’est pas tout. Tu frissonnes, tu dois avoir de la fièvre.

 

Chéri : J’ai seulement un peu froid.

 

Moi : Viens t’allonger sur le canapé (Il obtempère). Mais je suis sûre que tu as de la fièvre, tu ne veux pas que je prenne ta température ?

 

Chéri : Non, je t’assure, ce n’est pas le peine, c’est juste un refroidissement.

 

Moi : Le thermomètre est juste là, dans le tiroir. Bon, le plus précis, je crois, c’est de la prendre rectale mais si ça te gêne…

 

Chéri : Non, je ne prendrai pas ma température, je n’ai rien.

 

M. : Et si j’appelais le docteur G. ? Il habite à deux pas d’ici, je suis sûre que ça ne lui ferait rien de venir…

 

C. : Mais ça va pas ? Pourquoi pas le SAMU, tant que tu y es ? Non, on ne dérange pas un docteur pour un petit rhume. Si tu pouvais juste m’apporter un pull en laine.

 

M. : Tout de suite.

 

Je sors, monte dans la chambre et reviens avec un pull, ses pantoufles, une couverture.

 

Moi : Tiens. Je t’allume la télé, aussi ?

 

Chéri : Oui, merci beaucoup.

 

Moi : Repose-toi, je reviens.

 

Je ressors pour réapparaître quelques minutes plus tard avec un bol fumant.

 

Moi : Tiens, bois ça, ça va te faire du bien.

 

Chéri : Qu’est-ce que c’est ? Du bouillon de légumes ?

 

M. : Allez, bois vite pendant que c’est chaud.

 

Mon Chéri porte le bol à ses lèvres mais au dernier moment, il suspend son geste.

 

Chéri : J’ai le nez en partie bouché mais ça ne m’empêche pas de sentir que ce n’est pas du bouillon. Mais ça pue ! Qu’est-ce que c’est que cette mixture ?

 

Moi : Non, là tu exagères. Ca ne pue pas, ça sent juste un peu fort.

 

Chéri : Mais qu’est-ce que c’est ?

 

Moi (grand sourire): Une potion magique pour guérir.

 

Chéri : Je ne bois pas si tu ne me dis pas ce que c’est.

 

Moi : C’est une tisane, voilà.

Chéri : Et qu’est-ce qu’il y a dedans ?

 

M. : Différents ingrédients.

 

C. : Mais encore ?

 

M. : C’est un mélange de thym, de citron et de fleur de sureau. C’est bon, là ou tu veux encore les proportions ?

 

C. : Non, ça va. Je refuse de boire ça.

 

M. : Mais pourquoi ?

 

C. : Parce que je suis sûr que c’est immonde, voilà pourquoi.

 

M. : Qu’est-ce que tu en sais, tu n’as même pas goûté.

 

C. : L’odeur suffit.

 

M. : Ce n’est peut-être pas très bon mais c’est efficace.

 

C. : Comment le sais –tu ?

 

M. : Parce que ça vient de mon livre sur les remèdes de grand-mère contre les blessures et les petites maladies.

 

C. : Ah, ben alors là, oui, c’est sûr, c’est efficace. Un livre sur les recettes de grand-mère, c’est la référence absolue !

 

M. : Quoi, qu’est-ce qu’il y a ? Les recettes de grand-mère sont souvent très fiables.

 

C. : Je ne discuterai pas mais je ne boirai pas ton truc.

 

M. : En plus, je l’ai testé sur moi. Un soir, je me sentais vraiment mal, j’avais le nez bouché et du mal à respirer, j’ai pris la tisane et le lendemain, j’étais en pleine forme.

 

C. : Tu n’as aucune preuve que les deux événements soient liés. Si ça se trouve, c’est ton système immunitaire qui a fait tout le boulot.

 

M. : Ou peut-être que c’était l’infusion. Bon, alors tu bois ?

 

C. : Non.

 

M. : Si tu ne bois pas, je refuse que tu dormes dans la chambre ce soir. Avec tous tes microbes qui seront totalement libres de se développer et de migrer dans mon organisme….

 

C. : Tant pis, je coucherai sur le canapé, ça ne me dérange pas.

 

M. : Si tu ne bois pas, je ne te parlerai plus de toute la soirée.

 

C. : Tant mieux, ça me fera des vacances.

 

M. : Si tu ne bois pas…

 

C. : Tu n’as pas remarqué que tes menaces n’avaient aucun effet sur moi ?

 

M. : Oui, mais là je crois que je viens de trouver l’arme fatale. Si tu ne bois pas, j’appelle ta mère, ta tante et ta sœur et je leur explique que tu es très malade et que tu refuses absolument de te soigner.

 

C. (horrifié) : Ah non, pas ça !

 

M. : Telles que je les connais, elles vont débarquer toutes les trois avec des remèdes cent fois pires que le mien. Et je crois me souvenir que pour ta tante, le moyen le plus efficace de lutter contre la maladie est le recours aux suppositoires, non ?

 

C. : Non, ne fais pas ça, je vais boire, je vais boire !

 

Il porte le bol à ses lèvres, hésite une nouvelle fois.

 

M. : Allez, dépêche-toi, après, j’ai une super surprise pour toi, tu vas voir, tu vas t’amuser.

 

Mon Chéri commence enfin à boire, fait la grimace mais termine courageusement le bol.

 

M. : Tu as tout bu ? Parfait.

 

C. : Et ma surprise ?

 

M. : Oui tout de suite, viens.

 

C. : Où est-ce que tu m’emmènes ?

 

M. : Dans la salle de bain.

 

C. : La salle de bains ?

 

M. : Oui, dans le livre, c’était marqué qu’un autre remède très efficace contre le rhume ; c’était les gargarismes à l’eau chaude salée. Je vais le faire avec toi et on va organiser des concours de celui qui tient le plus longtemps, comme en colo. Tu vas voir, ça va être génial !

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Inclassable

Commenter cet article

indigowoman 29/11/2008 22:07

hihihi....

Pascale 23/11/2008 01:34

J'espère que mon com s'est bien validé !

maguy 24/11/2008 00:01


Oui, tout à fait, je te rassure !


Pascale 23/11/2008 01:31

Bonjour,
En premier lieu, merci d'avoir porté de l'intérêt pour mon blog, c'est sympa !
Pour ce qui est du vôtre, j'ai bien ri avec vos petites histoires!
Je me trouvais assez "chiante" mais je pense que je suis battue (lol)!
Enfin, je reconnais bien là une dame avec un caractère bien trempé et sachant ce qu'elle veut !
J'ai passé un bon moment, merci !
Bon dimanche !

maguy 24/11/2008 00:01



Merci pour ton message. Oui, en effet, je crois aussi que tu es battue, plus chiante que moi, c'est difficile ! Je suis ravie que tu aies passé un bon moment sur mon blog.


A bientôt


 



Hafid RIAD 22/11/2008 20:29

Salut Maguy, je t’avoue que je me demandais bien comment tu peux trouver chaque jour des événements spéciaux dans ta vie pour les publier, puisqu’il n’y en a pas toujours dans nos vies au quotidien,  mais là tu es parfaitement logique, puis tu es allée chercher dans l’archive de ta vie, et.. tu as trouvé..
Ton article est génial et passionnant, et les point faibles de ton mari tu les maitrises parfaitement.. tu es génial toi aussi  

maguy 23/11/2008 00:57



Salut Hafid


L'avantage, c'est que j'ai toujours eu une mémoire d'éléphant... surtout pour me rappeler les événements drôles de ma vie.


Sinon, mille mercis pour les adjectifs dithyrambiques de ton article (là je rougis devant mon ordinateur) :D


A bientôt



Tachka 22/11/2008 18:56

 Il a apprécié !?
C'est vrai que pour ma part je me soigne au maximun avec des produits naturels!!

maguy 23/11/2008 00:52



Non, pas du tout :D


Pour moi aussi, rien de mieux que les produits naturels pour se soigner.